Sites et entités archéologiques

TIRCHT idpcm:21C37

Autre identifiant : 15/0169

le site se présente sous forme d’une suite de six crêtes gréseuses alignées sur le flanc droit de l’Oued Tamanart avant de se terminer au contact de l’Oued Tasatft, un affluant parmi tant d’autres, de l’Oued Tamanrt. Le site se poursuit de l’autre côté de l’Oued en traversant le lit caillouteux généralement sec mais qui risque de passer en crue en périodes de pluies torrentielles occasionnelles. Le site change de nom au flanc gauche où il est désigné par le toponyme de « Tamlalt ».

D’une manière générale, les gravures rupestres ont subi une dégradation intense. Elle est naturelle : desquamation des supports sous l’effet de l’écart thermique jours/nuits, effacement des traits superficiels par « excès de patine », mais elle est dans la plupart des cas d’origine anthropique. En effet, partout il y a des traces de l’extraction de la pierre à bâtir : un petit village construit en pierre sèche se trouve à quelques pas du site, sans compter les repassages récurrents sous forme de graffiti très récents affectant, voire détruisant complètement les figures originelles.

Pourtant, le site est encore assez riche et l’aurait été certainement davantage auparavant. L’une des caractéristiques premières de ce site est l’existence d’un nombre respectable de représentations de bovinés miniatures c’est-à-dire de dimensions très réduites par rapport aux figurations de l’ambiance bovidienne de Tamanart. Elles sont presque systématiquement piquetées à patine totale (noire) et à surface complètement travaillée. De même style et de même technique, on relève également une minuscule autruche à piquetage très superficiel mais très patinée. Une figure échappe de peu à cette règle d’autant plus qu’elle est significative au point de vue chronologique. Il s’agit d’un éléphant d’une forme également miniaturisée, d’un rendu parfaitement naturaliste mais qui diffère des premières figurations par sa technique d’exécution. Il est, en effet, réalisé par une incision très fine et très patiné, ce qui donne à la figure un caractère exceptionnel dans l’ensemble du site.

Chronologie

Datation par période : Entre : Paléolithique supérieur
Et : Antiquité
Source de datation : Datation relative

État de conservation

État général de conservation : Partiellement intact
Date de vérification : Mai 2004
Commentaire libre : La construction récemment d’un barrage tout près du site affectera certainement les dalles gravées notamment celles se trouvant à même le lit de l’oued

Protection / Statut juridique

Type de protection : inventorié
Date de protection : mission d'inventaire 2004
Commentaire libre : Le site représente une continuité géographique des stations rupestres de la Vallée de Tamanart. L’existence d’une figuration de hache permet de reposer le problème de la métallurgie dans ces régions.

Localisation

zones

Autres informations sur la localisation

  • Le site d’art rupestre se situe à environ 2 Km de Sidi Al Mastour en allant vers l’amont de la vallée de Tamanart et à 5 Km au Nord-ouest de Foum el-Hisn.