Sites et entités archéologiques

Zilil idpcm:3DD438

Dchar jdid

Le site de Dchar Jdid est situé à 13 Km au nord-est de la ville d'Asilah et à l’est du village de Had el Gharbia. Il occupe, avec les bâtiments suburbains, une superficie de 32ha, à l'extrémité d'une avancée orientée est-ouest d’un plateau qui, à l'ouest, descend doucement vers la plaine côtière.

Le site a été occupé à l'époque préromaine. Deux niveaux maurétaniens ont été, en effet, déterminés. Un premier niveau pouvant être situé au IIèmesiècle av. J.-C. et plus probablement vers la fin du siècle et un deuxième niveau daté du troisième quart du premier siècle av. J.-C.

Entre 33 et 25 av. J.-C., la ville fut détruite et l’empereur Auguste y installa la colonie romaine Iulia Constantia Zilil. Les habitants de cette ville seraient déplacés en Espagne avec des habitants de Tingis et des colons italiens pour constituer la population de Iulia Ioza en Bétique.

 Les fouilles entreprises sur le site ont permis de dégager des quartiers d’habitation, un grand temple, un ensemble thermal, une imposante citerne alimentée par un aqueduc en partie souterrain, sera construite pour l'alimenter en eau, postérieurement à Hadrien. Enfin, dans la seconde moitié du IIème siècle, comme d'autres cités de la Tingitane, Zilil se dote d'une enceinte.

La ville a été détruite entre 238 et le milieu du IVème siècle et sa reconstruction peut être datée assez précisément des années 355-360. La création la plus spectaculaire est celle d'une église paléochrétienne.

La ville fut détruite au début du Vème siècle mais la date de l’arrêt définitif de l’occupation du site n’est pas encore déterminée.

Chronologie

Datation par période unique : Antiquité
Datation par intervalle de dates : Entre : IIème siècle av. J.-C.
Et : Milieu du IVème siècle
Source de datation : Recherches archéologiques

État de conservation

État général de conservation : Ruiné

Protection / Statut juridique

Type de protection : classé
Référence du text de protection : ----------------