Sites et entités archéologiques

Qasbat al caïd Chaffai idpcm:639DE3

Le village et la qasba de Dar Chaf’i est le chef lieu de la tribu des Beni Meskin. Il doit son nom à un caïd célèbre du makhzen qui a servi sous le règne de Moulay al Hassan Ier et qui fut un de ses fervents défenseurs. Il s’illustra notamment lors d’une expédition punitive contre la tribu des Ghiata (Province de Taza) qui infligea de lourdes défaites aux troupes du sultan. En venant à bout des insurgés, le caid des Beni Meskin fut entouré de toutes les faveurs du sultan et fut depuis un de ses proches collaborateurs.   

Le site de la qasba de Dar Chaf’i englobe en effet trois parties distinctes : 1. la qasba et ses dépendances: l'enceinte avec une entréee monumentale, la mosquée, al- Dar Lakbira et Douiriyates, al- Manzah, les Hammams, les silos; 2. le souq el-qdim ou l'ancienne qasba;  3. le mellah.

Il convient de constater que dar Chaffaï comprend outre que la résidence du célèbre caid qui lui donna son nom, une autre construction dite qasba ou l’ancien souk. En effet, cette dernière, offre l’allure des kasbas makhzaniennes alaouites et risque fort bien d’être la qasba léguée par le sultan au caid Chaffaï qui dut par la suite construire sa propre résidence quelques dizaines de mètres plus loin. Cette résidence allait elle-même subir des destructions par les tribus voisines qui se sont soulevées contre le pouvoir du caïd et lui ont infligé de lourdes pertes vers la fin du XIXème siècle. Cet épisode se solda par la destitution du chaf’faï de ses pouvoir par les autorités coloniales au profit d’un autre caïd Bouchaïb Bouhafa. Ce dernier habitat une partie de la demeure de son prédécesseur et abandonna le reste qui tomba progressivement en ruine ; il logea également certains membres de sa famille dans des douiriyya à l’intérieur de la qasba et finit par vendre à différentes familles, le bois de construction a été vendu à un certain Abdellah Laâroudi ce qui accéléra sa destruction.

La typologie architecturale et le style décoratif en font une construction d’époque alaouite. La qasba a certainement été complètement modifiée par le caïd Chaf’faï qui en faisait sa résidence permanente contrairement au sultan Moulay Hassan Ier qui ne l’utilisait que pendant son passage dans la région.  

 

La typologie architecturale et le style décoratif en font une construction d’époque alaouite. La qasba a certainement été complètement modifiée par le caïd Chaffaï qui en faisait sa résidence permanente contrairement au sultan Moulay Hassan Ier qui ne l’utilisait que pendant son passage dans la région.  La typologie architecturale et le style décoratif en font une construction d’époque alaouite. La qasba a certainement été complètement modifiée par le caïd Chaffaï qui en faisait sa résidence permanente contrairement au sultan Moulay Hassan Ier qui ne l’utilisait que pendant son passage dans la région. 

Chronologie

Commentaire libre : La qasba qui porte désormais son nom fut à l’origine une qasba sultanienne que le roi avait offert à son fervent serviteur. Les événements de l’expédition punitive de Taza étant survenus en 1876 ; l’on peut dater au moins le passage de la qasba sous le pouvoir du caïd Chaffaï, alors que la datation de la qasba elle-même reste indéterminée. Les événements de l’expédition punitive de Taza étant survenus en 1876 ; l’on peut dater au moins le passage de la qasba sous le pouvoir du caid Chaffaï, alors que la datation de la qasba elle-même reste indéterminée.

État de conservation

État général de conservation : Ruiné
Date de vérification : Juillet 2005

Protection / Statut juridique

Type de protection : inventorié
Date de protection : Juillet 2005

Localisation

zones

Autres informations sur la localisation

  • D'autres coordonnées précises sont disponibles sur demande.
  • Référence cadastrale : Oued Kibane