Sites et entités archéologiques

Mogador idpcm:FFC5C2

L'île de Mogador est située non loin de la ville actuelle d'Essaouira sur l'océan atlantique.

Ce site recèle les traces d'une installation remontant à l'époque phénicienne. Il s’agit du site phénicien le plus extrême à l'ouest de la Méditerranée occidentale.
Les premières recherches archéologiques, effectuées en 1950, ont permis de récolter sur le site des pièces de monnaies, des fragments en céramique et d'amphores d'époque romaine.
Les fouilles archéologiques ont mis au jour un matériel plus ancien (lampes puniques, épigraphie sémitique) et une abondante céramique phénicienne, accompagnée de fragments d'amphores grecques et de vases chypriotes du VIIème siècle av. J.-C., ce qui permet de remonter la première occupation du site à la deuxième moitié du VIIème - début du VIème siècle av. J.-C.
Au Vème siècle, le site de Mogador semble être abandonné; seules quelques amphores prouvent que l'île est encore, épisodiquement, fréquentée avant l'installation maurétanienne. A Mogador sont situées les îles purpuraires du roi Juba II. Au cours des travaux de 1957 une grande habitation maurétanienne fut découverte, elle sera remaniée et agrandie à l'époque romaine.

Chronologie

Datation par période unique : Période Phénicienne

État de conservation

État général de conservation : Ruiné