Architecture et urbanisme

Dar Krissi idpcm:40C9E3

On accède à la maison par une porte qui débouche sur un premier couloir puis un hall carré. Une baie donne sur un deuxième couloir, qui après une chicane, débouche sur le premier riyad. Plusieurs portes y ont été aménagées à différentes époques; elles ferment des pièces dont certaines sont utilisées comme habitations. Une de ses portes ouvre sur un escalier qui mène à une douiria.

- Le premier riyad: On remarque la disposition décentrée du bassin par rapport aux dimensions du jardin. Un chemin d'eau dans l'axe relie ce bassin aux traces d'une pièce qui devait se trouver au bout du cheminement.

- Le grand riyad: ce jardin de dimensions exceptionnelles se présente comme un grand parallélépipède, sauf du côté du bassin. L'espace est entouré d'un haut mur excépté l'angle de jonction des deux riyads. La grande fontaine centrale et les petites fontaines situées devant les pièces étaient reliées par un chemin d'eau. A l'opposé, on trouve deux grandes pièces précédées d'une galerie et un menzehdans l'angle opposé à l'angle d'accès.

- Le pavillon: pièce couverte d'un plafond en carène et précédée d'une galerie supportée par des colonnes de pierre.

- Les salons: à l'opposé de ce pavillon, deux salons s'ouvrent sur le riyad. Le grand salon placé dans l'axe est précédé d'une galerie à arcades orné d'un plafond bois en plancher et chevrons.

- Le menzeh: un escalier large monte dans une tour et mène à une petite pièce dont le plafond est décoré et peint. En continuant, on accède à une pièce haute ouverte sur la vue dans la direction du jardin. L'escalier se poursuit encore vers la terrasse qui domine toute la propriété.

- La duiria: surplombe le couloir d'entrée. On y accède par un escalier droit puis un couloir. Il s'agit d'un patio couvert sur lequel  s'ouvrent deux pièces et deux alcôves.

Relations

Chronologie

Datation par période unique : Les saâdiens

Personnes et organismes associés

Personne ou organisme associé : Caid Bihi la construction de l'édifice propriétaire , Moulay Mustapha El Qadi l'usage de l'édifice propriétaire , Krissi l'usage de l'édifice propriétaire

Notice historique et descriptive

Historique :

La maison se situe au quartier Mouassine qui remonte à l'époque saâdienne. il est raisonnable de penser que l'origine d'une propriété, comportant des jardins aussi spacieux, puisse être contemporaine de la fondation du quartier. D'après certains membres de la famille Krissi, la proprièté aurait été construite par le Caïd Bihi. Elle aurait ensuite appartenue à Moulay Mustapha El Qadi qui était marié à une soeur de Moulay Hassan 1er avant d'être rachetée par les Krissi.

Description :

On accède à la maison par une porte qui débouche sur un premier couloir puis un hall carré. Une baie donne sur un deuxième couloir, qui après une chicane, débouche sur le premier riyad. Plusieurs portes y ont été aménagées à différentes époques; elles ferment des pièces dont certaines sont utilisées comme habitations. Une de ses portes ouvre sur un escalier qui mène à une douiria.

- Le premier riyad: On remarque la disposition décentrée du bassin par rapport aux dimensions du jardin. Un chemin d'eau dans l'axe relie ce bassin aux traces d'une pièce qui devait se trouver au bout du cheminement.

- Le grand riyad: ce jardin de dimensions exceptionnelles se présente comme un grand parallélépipède, sauf du côté du bassin. L'espace est entouré d'un haut mur excépté l'angle de jonction des deux riyads. La grande fontaine centrale et les petites fontaines situées devant les pièces étaient reliées par un chemin d'eau. A l'opposé, on trouve deux grandes pièces précédées d'une galerie et un menzehdans l'angle opposé à l'angle d'accès.

- Le pavillon: pièce couverte d'un plafond en carène et précédée d'une galerie supportée par des colonnes de pierre.

- Les salons: à l'opposé de ce pavillon, deux salons s'ouvrent sur le riyad. Le grand salon placé dans l'axe est précédé d'une galerie à arcades orné d'un plafond bois en plancher et chevrons.

- Le menzeh: un escalier large monte dans une tour et mène à une petite pièce dont le plafond est décoré et peint. En continuant, on accède à une pièce haute ouverte sur la vue dans la direction du jardin. L'escalier se poursuit encore vers la terrasse qui domine toute la propriété.

- La duiria: surplombe le couloir d'entrée. On y accède par un escalier droit puis un couloir. Il s'agit d'un patio couvert sur lequel  s'ouvrent deux pièces et deux alcôves.

Etat de conservation

État général de conservation : Ruine
Date de vérification : 2006

Protection / Statut juridique

Type de protection : inventorié
Référence du text de protection : 2006