Architecture et urbanisme

Zaouia des Gnaoua idpcm:A4653F

Zaouia des Gnaoua

Située dans le quartier des Bni Anear à L’Ouest de la médina, la zaouïa des gnaoua est un petit édifice discret.  Son entrée  modeste est coudée, elle donne sur un patio, agrémenté d’une fontaine, qui dessert les pièces principales communiquant entre elles en enfilade. Une large galerie à arcatures fait face à l’entrée. Sur la droite, en pénétrant dans le sanctuaire, deux pièces de service, l’une pour entreposer les offrandes et les sacrifices, la seconde étant la loge de la « Mqadma ». La salle juxtaposée à l’entrée du côté Nord est utilisée comme salle de prière. Elle est dotée d’une niche (mihrab) et de deux fenêtres en hauteur pour l’éclairage et l’aération. La salle et sobre de point de vue décoratif. La zaouïa comporte également deux pièces mitoyennes ouvertes sur un préau, l’une appelée « la chambre des ganga », réservée aux hommes, la seconde consacrée aux femmes. Sur le côté droit se trouvent une cuisine avec le puit et les « canouns » (foyers). Les plafonds sont en bois non ouvragé, composés de solives et de branchages. Le carrelage du sol du patio et des chambres  est composé de simples carreaux de ciment de couleur noir et blanc. Les murs sont construits en maçonneries de pierres couvertes d’un enduit de chaux.

Chronologie

Date unique : vers la fin du XVIII ème siècle

Notice historique et descriptive

Historique :

La zaouïa des gnaoua a été fondée  vers la fin du XVIIIe siècle par les esclaves noir travaillant à Essaouira. Le terrain sur lequel est construite a été offert à la taifa  par une femme souiri passionnée de  rituel  gnaoui.

Description :

Située dans le quartier des Bni Anear à L’Ouest de la médina, la zaouïa des gnaoua est un petit édifice discret.  Son entrée  modeste est coudée, elle donne sur un patio, agrémenté d’une fontaine, qui dessert les pièces principales communiquant entre elles en enfilade. Une large galerie à arcatures fait face à l’entrée. Sur la droite, en pénétrant dans le sanctuaire, deux pièces de service, l’une pour entreposer les offrandes et les sacrifices, la seconde étant la loge de la « Mqadma ». La salle juxtaposée à l’entrée du côté Nord est utilisée comme salle de prière. Elle est dotée d’une niche (mihrab) et de deux fenêtres en hauteur pour l’éclairage et l’aération. La salle et sobre de point de vue décoratif. La zaouïa comporte également deux pièces mitoyennes ouvertes sur un préau, l’une appelée « la chambre des ganga », réservée aux hommes, la seconde consacrée aux femmes. Sur le côté droit se trouvent une cuisine avec le puit et les « canouns » (foyers). Les plafonds sont en bois non ouvragé, composés de solives et de branchages. Le carrelage du sol du patio et des chambres  est composé de simples carreaux de ciment de couleur noir et blanc. Les murs sont construits en maçonneries de pierres couvertes d’un enduit de chaux.

Intérêt de l'œuvre : Unique zaouïa des gnaoua au Maroc et l’une des plus actives à Essaouira. Elle abrite un moussem annuel de la Taïfa en plus de plusieurs lilas.

Etat de conservation

État général de conservation : Moyen
Date de vérification : octobre 2006
Commentaire libre : - monument fonctionnel - Un projet de restauration est en cour d’élaboration (2006). Les travaux de nettoyage et d’étayage viennent de commencer (octobre).

Protection / Statut juridique

Type de protection : inventorié
Commentaire libre : -monument privé