Architecture et urbanisme

Jamae Qasbat Dar Chafaï idpcm:A6510C

De plan rectangulaire (18.47 x 25.27), cette mosquée reproduit le plan des mosquées alaouites à nefs parallèles au mur de la qibla. L’accès se fait par une porte principale située sur le côté ouest dans l’axe de la salle de prière donnant ainsi une perspective directe sur le mihrab. Cette porte dessine un arc en plein cintre brisé et outrepassé inscrit dans un encadrement rectangulaire de plusieurs registres couronné par un auvent en tuile. L’arc d’entrée est surmonté d’une inscription pieuse (bismillah ar rahman ar Rahim, la Ilaha illa Allah, Muhammadun rasulu Allah, wa la yadumu illa mulkuhu). Cette porte principale appartient en fait à la nouvelle partie annexée à la mosquée qui comprend toute la moitié au nord du minaret (côté ouest) et par la porte latérale est (côté est).  

Les entrées latérales appartiennent alors à la partie ancienne et se démarquent nettement par le porche qui fait saillie sur la paroi du mur et qui témoigne du soin et de la maîtrise d’œuvre de l’ancien ouvrage. Les deux entrées latérales font vis-à-vis dans l’axe horizontal de la mosquée, elles dessinent un double plein cintre brisé et outrepassé inscrit dans un encadrement rectangulaire et couronné d’un auvent en tuile. Les deux portes desservent les galeries latérales de la mosquée qui donnent sur la cour centrales. L’entrée sud dessert également les salles d’ablution et le minaret, alors que celle du nord assurait autrefois la communication avec la qasba. De l’intérieur, les deux entrées sont de plan évasé et sont couvert d’une demi voûte en forme de coquille peinte en bleu et ocre. La cour à ciel ouvert est ponctuée en son milieu par une vasque qui a été aménagée à une époque récente. A l’entrée de la salle des prière prend place une ‘anza (mihrab d’été). La salle des prières est constituée de trois nefs parallèles au mur de la qibla couverte en d’un plafonds plat en solive et volige (gayza). 

Le mihrab le milieu de la salle dans l’axe du monument ; il dessine une arc brisé outrepassé inscrit dans un encadrement rectangulaire couvert de plâtre sculpté et peint. Le panneau qui entour la niche du mihrab est composé de deux registres limités par des bandes rectangulaires horizontales et verticales décorées par des motifs géométriques et floraux. Le décor du registre inférieur entourant la voussure de la niche est composé par une bande de petites palmettes et un décor floral tressé ; les écoinçons sont timbrés d’un motif floral. Le registre supérieur se compose de trois petites niches aveugles entièrement couvertes par un décor en polygones étoilés à douze branches. La coupole qui couronne le mihrab est un hémisphère de plan octogonal entièrement couvert par un motif récticurviligne en fer de lance (ktef w darj). 

Un beau décor en bois peint est exécuté sur un petit panneau de forme carrée qui a été fixé, devant le mihrab, sur le plafond. Il consiste en un motif floral inscrit dans un cercle dont les écoinçons sont ponctués par un fleuron, l’ensemble est cerné par une bande constituée par des petits carrés blancs et verts sur fond rouge. 

Une salle attenante au mur de la qibla (7,40x2,57m) fait office de la salle des morts et de loge pour le minbar. Elle donne vers l’extérieur par une petite porte. D’une allure simple, le minaret constitue une masse assez équilibrée dénué de décor hormis les merlons en dents de scie qui entourent le sommet du minaret et le lanternon ainsi. 

 

 

 

Relations inverses

Notice historique et descriptive

Description :

De plan rectangulaire (18.47 x 25.27), cette mosquée reproduit le plan des mosquées alaouites à nefs parallèles au mur de la qibla. L’accès se fait par une porte principale située sur le côté ouest dans l’axe de la salle de prière donnant ainsi une perspective directe sur le mihrab. Cette porte dessine un arc en plein cintre brisé et outrepassé inscrit dans un encadrement rectangulaire de plusieurs registres couronné par un auvent en tuile. L’arc d’entrée est surmonté d’une inscription pieuse (bismillah ar rahman ar Rahim, la Ilaha illa Allah, Muhammadun rasulu Allah, wa la yadumu illa mulkuhu). Cette porte principale appartient en fait à la nouvelle partie annexée à la mosquée qui comprend toute la moitié au nord du minaret (côté ouest) et par la porte latérale est (côté est).  

Les entrées latérales appartiennent alors à la partie ancienne et se démarquent nettement par le porche qui fait saillie sur la paroi du mur et qui témoigne du soin et de la maîtrise d’œuvre de l’ancien ouvrage. Les deux entrées latérales font vis-à-vis dans l’axe horizontal de la mosquée, elles dessinent un double plein cintre brisé et outrepassé inscrit dans un encadrement rectangulaire et couronné d’un auvent en tuile. Les deux portes desservent les galeries latérales de la mosquée qui donnent sur la cour centrales. L’entrée sud dessert également les salles d’ablution et le minaret, alors que celle du nord assurait autrefois la communication avec la qasba. De l’intérieur, les deux entrées sont de plan évasé et sont couvert d’une demi voûte en forme de coquille peinte en bleu et ocre. La cour à ciel ouvert est ponctuée en son milieu par une vasque qui a été aménagée à une époque récente. A l’entrée de la salle des prière prend place une ‘anza (mihrab d’été). La salle des prières est constituée de trois nefs parallèles au mur de la qibla couverte en d’un plafonds plat en solive et volige (gayza). 

Le mihrab le milieu de la salle dans l’axe du monument ; il dessine une arc brisé outrepassé inscrit dans un encadrement rectangulaire couvert de plâtre sculpté et peint. Le panneau qui entour la niche du mihrab est composé de deux registres limités par des bandes rectangulaires horizontales et verticales décorées par des motifs géométriques et floraux. Le décor du registre inférieur entourant la voussure de la niche est composé par une bande de petites palmettes et un décor floral tressé ; les écoinçons sont timbrés d’un motif floral. Le registre supérieur se compose de trois petites niches aveugles entièrement couvertes par un décor en polygones étoilés à douze branches. La coupole qui couronne le mihrab est un hémisphère de plan octogonal entièrement couvert par un motif récticurviligne en fer de lance (ktef w darj). 

Un beau décor en bois peint est exécuté sur un petit panneau de forme carrée qui a été fixé, devant le mihrab, sur le plafond. Il consiste en un motif floral inscrit dans un cercle dont les écoinçons sont ponctués par un fleuron, l’ensemble est cerné par une bande constituée par des petits carrés blancs et verts sur fond rouge. 

Une salle attenante au mur de la qibla (7,40x2,57m) fait office de la salle des morts et de loge pour le minbar. Elle donne vers l’extérieur par une petite porte. D’une allure simple, le minaret constitue une masse assez équilibrée dénué de décor hormis les merlons en dents de scie qui entourent le sommet du minaret et le lanternon ainsi. 

 

 

 

Intérêt de l'œuvre : la mosquée constitue la partie de la qasba qui nous est parvenue intacte.

Etat de conservation

État général de conservation : partiellement restauré

Protection / Statut juridique

Type de protection : inventorié