Architecture et urbanisme

Ancien consulat d’Espagne idpcm:CE7AE8

Consulat d’Espagne

De plan presque carré, le consulat mesure 16.70 m sur 16.40 m, soit 271 m². C’était une maison réservée à la résidence du consul d’Espagne, devenue un bien du ministère de l’intérieur depuis le 08 mars 1946 et fut le siège du premier arrondissement de la ville. De nos jours, le bâtiment est le siège du conservatoire de musique.

La maison/consulat a connu quelques modifications à cause de ces différentes affectations citées ci-dessus. Le plan de la maison se présente comme suit :

L’accès à la maison se fait à partir de deux portes ; l’une s’ouvre sur la rue de Marrakech, la seconde sur la rue Rif.

Une seule marche permet d’accéder au vestibule qui se trouve en contrebas par rapport au niveau de la rue.

A l’origine, le vestibule, coudé aujourd’hui, devait conduire directement à la cour et donne à droite sur deux chambres communicantes et, à gauche, sur la latrine et sur l’escalier menant à l’étage.

Le rez-de-chaussée se compose d’une cour à quatre colonnes, de plan carré, bordée de quatre galeries (entièrement refaites) ; au milieu de celle-ci est aménagée une vasque en marbre. La cour dessert quatre chambres plus larges que profondes. L’étage, doté également d’une cuisine et d’une salle de toilette,  est construit à l’identique du rez-de-chaussée (notamment le plan de ses six chambres). La terrasse, accessible par l’escalier qui prend naissance au vestibule, est entourée d’un muret (acrotère)  et organisée autour du vide de la cour.

 Du côté Est, une pièce est vrai semblablement rajoutée au plan initial. A l’ouest, une pièce carrée (Menzeh) est élevée au-dessus de l’escalier.

De plan presque carré, le consulat mesure 16.70 m sur 16.40 m, soit 271 m². C’était une maison réservée à la résidence du consul d’Espagne, devenue un bien du ministère de l’intérieur depuis le 08 mars 1946 et fut le siège du premier arrondissement de la ville. De nos jours, le bâtiment est le siège du conservatoire de musique.

La maison/consulat a connu quelques modifications à cause de ces différentes affectations citées ci-dessus. Le plan de la maison se présente comme suit :

L’accès à la maison se fait à partir de deux portes ; l’une s’ouvre sur la rue de Marrakech, la seconde sur la rue Rif.

Une seule marche permet d’accéder au vestibule qui se trouve en contrebas par rapport au niveau de la rue.

A l’origine, le vestibule, coudé aujourd’hui, devait conduire directement à la cour et donne à droite sur deux chambres communicantes et, à gauche, sur la latrine et sur l’escalier menant à l’étage.

Le rez-de-chaussée se compose d’une cour à quatre colonnes, de plan carré, bordée de quatre galeries (entièrement refaites) ; au milieu de celle-ci est aménagée une vasque en marbre. La cour dessert quatre chambres plus larges que profondes. L’étage, doté également d’une cuisine et d’une salle de toilette,  est construit à l’identique du rez-de-chaussée (notamment le plan de ses six chambres). La terrasse, accessible par l’escalier qui prend naissance au vestibule, est entourée d’un muret (acrotère)  et organisée autour du vide de la cour.

 Du côté Est, une pièce est vrai semblablement rajoutée au plan initial. A l’ouest, une pièce carrée (Menzeh) est élevée au-dessus de l’escalier.

Chronologie

Date unique : vers la fin du XVIIIème siècle

Notice historique et descriptive

Historique :

Siège du consulat d’Espagne construit vers la fin du XVIIIème siècle.

Description :

De plan presque carré, le consulat mesure 16.70 m sur 16.40 m, soit 271 m². C’était une maison réservée à la résidence du consul d’Espagne, devenue un bien du ministère de l’intérieur depuis le 08 mars 1946 et fut le siège du premier arrondissement de la ville. De nos jours, le bâtiment est le siège du conservatoire de musique.

La maison/consulat a connu quelques modifications à cause de ces différentes affectations citées ci-dessus. Le plan de la maison se présente comme suit :

L’accès à la maison se fait à partir de deux portes ; l’une s’ouvre sur la rue de Marrakech, la seconde sur la rue Rif.

Une seule marche permet d’accéder au vestibule qui se trouve en contrebas par rapport au niveau de la rue.

A l’origine, le vestibule, coudé aujourd’hui, devait conduire directement à la cour et donne à droite sur deux chambres communicantes et, à gauche, sur la latrine et sur l’escalier menant à l’étage.

Le rez-de-chaussée se compose d’une cour à quatre colonnes, de plan carré, bordée de quatre galeries (entièrement refaites) ; au milieu de celle-ci est aménagée une vasque en marbre. La cour dessert quatre chambres plus larges que profondes. L’étage, doté également d’une cuisine et d’une salle de toilette,  est construit à l’identique du rez-de-chaussée (notamment le plan de ses six chambres). La terrasse, accessible par l’escalier qui prend naissance au vestibule, est entourée d’un muret (acrotère)  et organisée autour du vide de la cour.

 Du côté Est, une pièce est vrai semblablement rajoutée au plan initial. A l’ouest, une pièce carrée (Menzeh) est élevée au-dessus de l’escalier.

De plan presque carré, le consulat mesure 16.70 m sur 16.40 m, soit 271 m². C’était une maison réservée à la résidence du consul d’Espagne, devenue un bien du ministère de l’intérieur depuis le 08 mars 1946 et fut le siège du premier arrondissement de la ville. De nos jours, le bâtiment est le siège du conservatoire de musique.

La maison/consulat a connu quelques modifications à cause de ces différentes affectations citées ci-dessus. Le plan de la maison se présente comme suit :

L’accès à la maison se fait à partir de deux portes ; l’une s’ouvre sur la rue de Marrakech, la seconde sur la rue Rif.

Une seule marche permet d’accéder au vestibule qui se trouve en contrebas par rapport au niveau de la rue.

A l’origine, le vestibule, coudé aujourd’hui, devait conduire directement à la cour et donne à droite sur deux chambres communicantes et, à gauche, sur la latrine et sur l’escalier menant à l’étage.

Le rez-de-chaussée se compose d’une cour à quatre colonnes, de plan carré, bordée de quatre galeries (entièrement refaites) ; au milieu de celle-ci est aménagée une vasque en marbre. La cour dessert quatre chambres plus larges que profondes. L’étage, doté également d’une cuisine et d’une salle de toilette,  est construit à l’identique du rez-de-chaussée (notamment le plan de ses six chambres). La terrasse, accessible par l’escalier qui prend naissance au vestibule, est entourée d’un muret (acrotère)  et organisée autour du vide de la cour.

 Du côté Est, une pièce est vrai semblablement rajoutée au plan initial. A l’ouest, une pièce carrée (Menzeh) est élevée au-dessus de l’escalier.

Intérêt de l'œuvre : Le consulat d’Espagne donne une idée sur l’architecture domestique du XVIIIème s. et témoigne des relations diplomatiques et commerciales qui unissaient le Maroc et l’Espagne.

Etat de conservation

État général de conservation : Moyen
Date de vérification : Aout 2006
Commentaire libre : bâtiment fonctionnel abritant un conservatoire de musique.

Protection / Statut juridique

Type de protection : inventorié
Commentaire libre : propriété de l’État