Architecture et urbanisme

Kasba de Mehdia sanae:190012

Kasba de Mehdia(al Mamora/San Miguel de Ultramar)

Ancien numéro d'inventaire : 19/0012

Al Mehdiya se situe sur la rive gauche du Sebou, à une trentaine de kilomètres au nord-est de la ville de Salé. Construite sur un escarpement rocheux, ses fortifications se dressent au bord de l'Atlantique pour dominer la plaine côtière et protèger l'embouchure de l'oued.
Plusieurs monuments s'èlèvent encore à l'intèrieur de la citadelle et qui datent de plusieurs périodes historiques et qui témoignent de la diversité des influences culturelles méditerranéennes.
Une enceinte, protègée par un fossé, suit le terrain et circonscrit l'ensemble. Seules deux portes, l'une à l'ouest, simple et modeste, l'autre à l'est monumentale, permettent de s'y introduire. Cette dernière, construite en pièrre taillée, évoque par ses traits simples et harmonieux certains aspects des portes de bab Laâlou et de bab Zaer de l'enceinte almohade de la ville de Rabat.
A l'intérieur, outre les bâtiments en ruines, la Kasba est constituée d'un ensemble de monuments: la maison seigneuriale du Caïd Ar-Riffi construite au XVIIème siècle, un hammam privé de type hispano-mauresque, des citernes, une prison et une mosquée. A cela, s'ajoutent des masures, des boutiques et des foundouqs.


Dahir du 02 - 03 -1916 ( 26 Rebia II 1334)
B. O. N° 176 du 06 - 03 -1919. p. 269

Chronologie

Source de datation : Source historique
Commentaire libre : Datation de la localisation : XVI è s

Notice historique et descriptive

Description :

Al Mehdiya se situe sur la rive gauche du Sebou, à une trentaine de kilomètres au nord-est de la ville de Salé. Construite sur un escarpement rocheux, ses fortifications se dressent au bord de l'Atlantique pour dominer la plaine côtière et protèger l'embouchure de l'oued.
Plusieurs monuments s'èlèvent encore à l'intèrieur de la citadelle et qui datent de plusieurs périodes historiques et qui témoignent de la diversité des influences culturelles méditerranéennes.
Une enceinte, protègée par un fossé, suit le terrain et circonscrit l'ensemble. Seules deux portes, l'une à l'ouest, simple et modeste, l'autre à l'est monumentale, permettent de s'y introduire. Cette dernière, construite en pièrre taillée, évoque par ses traits simples et harmonieux certains aspects des portes de bab Laâlou et de bab Zaer de l'enceinte almohade de la ville de Rabat.
A l'intérieur, outre les bâtiments en ruines, la Kasba est constituée d'un ensemble de monuments: la maison seigneuriale du Caïd Ar-Riffi construite au XVIIème siècle, un hammam privé de type hispano-mauresque, des citernes, une prison et une mosquée. A cela, s'ajoutent des masures, des boutiques et des foundouqs.


Dahir du 02 - 03 -1916 ( 26 Rebia II 1334)
B. O. N° 176 du 06 - 03 -1919. p. 269

Protection / Statut juridique

Type de protection : classé
Référence du text de protection : Dahir du 2 Mars 1916
Commentaire libre : Les monuments de la Kasba sont dans un état de dégradation très avancé parfois à l'état de ruines. Ces dégradations sont dues généralement à des facteurs naturels et humains; au veillissement, au manque d'entretien, et même à des actes de vandalisme.

Localisation

zones

Autres informations sur la localisation

  • D'autres coordonnées précises sont disponibles sur demande.
  • Cercle : Kénitra- bonlieue