Architecture et urbanisme

Dar Jamaï (Palais) sanae:320137

Dar Jamaï (Palais)

Ancien numéro d'inventaire : 32/0137

Il s’agit d’une demeure palatale témoignant du modèle des monuments du XIXème siècle, particulièrement respectueux dans son agencement, son décor et ses détails architecturaux. Le palais Jamaî abrite un musée ethnographique dont l’exposition, à caractère thématique, témoigne de la vie sociale et culturelle de la région depuis le XIVème siècle jusqu’au début du XXème  siècle.

Les collections de l’exposition permanente sont très diversifiées : objets en bois de cèdre sculpté et peint, céramique de Meknès, Caftan et ceintures féminines, Broderies, Bijoux ruraux et citadins, dinanderie, ferronnerie traditionnelle et damasquinerie, miniatures et manuscrits, armes et accessoires de la fantasia. Un magnifique jardin intérieur ( Riad ) de type andalous couronne la visite. Il est agrémenté d’un pavillon de plaisance ou « manzah » et d’un kiosque pour musicien au coin du Riad bien décoré en bois peint.

Chronologie

Date unique : Fin XIX è siècle
Commentaire libre : Le palais Jamaî a été construit en 1299 de l’hégire ( 1882 ) par Mohamed ben Larbi Jamaî, grand Vizir du Sultan Moulay Hassan premier. Une inscription sur plâtre se trouvant à la salle de réception, témoigne concrètement de cette date. En 1912, les Français ont transformé le palais en hôpital Louis. En 1916, une partie de cette demeure a été attribuée au service des Beaux Arts, et le reste du bâtiment à divers services administratifs « le service d’art indigène »… En 1920, la totalité du bâtiment a été attribuée à l’Inspection Régionale des Beaux Arts, qui a fondé le premier noyau muséologique comprenant des galeries d’artisanat et un musée. En 1958, l’artisanat a été séparé définitivement du musée.

Notice historique et descriptive

Description :

Il s’agit d’une demeure palatale témoignant du modèle des monuments du XIXème siècle, particulièrement respectueux dans son agencement, son décor et ses détails architecturaux. Le palais Jamaî abrite un musée ethnographique dont l’exposition, à caractère thématique, témoigne de la vie sociale et culturelle de la région depuis le XIVème siècle jusqu’au début du XXème  siècle.

Les collections de l’exposition permanente sont très diversifiées : objets en bois de cèdre sculpté et peint, céramique de Meknès, Caftan et ceintures féminines, Broderies, Bijoux ruraux et citadins, dinanderie, ferronnerie traditionnelle et damasquinerie, miniatures et manuscrits, armes et accessoires de la fantasia. Un magnifique jardin intérieur ( Riad ) de type andalous couronne la visite. Il est agrémenté d’un pavillon de plaisance ou « manzah » et d’un kiosque pour musicien au coin du Riad bien décoré en bois peint.

Etat de conservation

État général de conservation : Bon
Date de vérification : septembre 2006
Commentaire libre : Restauré en 2006 par le ministère de la culture