Architecture et urbanisme

Bab (Porte) EL- Had sanae:390030

Bab (Porte) EL- Had

Ancien numéro d'inventaire : 39/0030

Située au milieu de la muraille almohade, la porte de Bâb El Had fut construite par les Almohades. Dénommée porte du Dimanche, el had, elle tire son nom du marché hebdomadaire qui se tenait autrefois tout près d’elle, extramuros. elle a subi plusieurs remaniements dont les plus importants datent de 1814 et du début du protectorat. La bâtisse forme une saillie flanquée de deux tours à pans coupés et percée en son milieu d’une baie en arc brisé outrepassé dont la hauteur atteint 3.69m. Le plan de la porte s’organise en trois salles en enfilade.

exte de protection: Dahir du 22- 06 -1914 (25 Rejeb1332)
B.O.n° 90 du 10-07-1914. p. 587

Chronologie

Datation par période unique : 12e siècle (1147 à )
Source de datation : Source historique
Commentaire libre : Époque ou siècle : Almohade, XII ème siècle restauration en 1814 par Moulay Slimane

Notice historique et descriptive

Description :

Située au milieu de la muraille almohade, la porte de Bâb El Had fut construite par les Almohades. Dénommée porte du Dimanche, el had, elle tire son nom du marché hebdomadaire qui se tenait autrefois tout près d’elle, extramuros. elle a subi plusieurs remaniements dont les plus importants datent de 1814 et du début du protectorat. La bâtisse forme une saillie flanquée de deux tours à pans coupés et percée en son milieu d’une baie en arc brisé outrepassé dont la hauteur atteint 3.69m. Le plan de la porte s’organise en trois salles en enfilade.

exte de protection: Dahir du 22- 06 -1914 (25 Rejeb1332)
B.O.n° 90 du 10-07-1914. p. 587

Intérêt de l'œuvre : Au milieu de la muraille almohade se trouve la porte de Bâb El Had qui fut construite par les Almohades et restaurée par le sultan alaouite Moulay Slimane en 1814. 2. bab el Had : Dénommée porte du Dimanche, el had, elle tire son nom du marché hebdomadaire qui se tenait autrefois tout près d’elle, extramuros. elle a subi plusieurs remaniements dont les plus importants datent de 1814 et du début du protectorat. La bâtisse forme une saillie flanquée de deux tours à pans coupés et percée en son milieu d’une baie en arc brisé outrepassé dont la hauteur atteint 3.69m. Un second arc en plein cintre surhaussé enveloppe le premier et rehausse la façade. Une bande circonscrit l’ensemble et délimite deux écoinçons timbrés de rosaces à huit pétales. Le plan de la porte s’organise en trois salles en enfilade. La première, surmontée d’une voûte d’arête, est de forme carrée ; la seconde est à ciel ouvert ; la troisième possède un toit sous forme de coupole hémisphérique sur pendentifs. Afin de faciliter la circulation, la porte a été transformée en une porte droite.

Protection / Statut juridique

Type de protection : classé
Référence du text de protection : B.O.N° 90 du juillet 1914. P.587
Date de protection : Dahir du 26-11-1914 (25 rejeb 1332) B.O.N° 90 du juillet 1914. P.587