Architecture et urbanisme

Hammam El-Jdid tm:0034

Ancien numéro d'inventaire : 57/0004

ce hammam est une propriété habous.?
De dimensions assez modestes, il mesure seulement 20m.85 de longueur et 9 m.75 de largeur totales , 2 portes voisines l’une de l’autre donnent accès à ce hammam.
La salle de repos, de plan carré, est délimitée par quatre colonnes de pierres, monolithes, peintes et non galbées. Au dessus se trouve une coupole à huit pans, sur trompes en demi voûtes d’arête ; chaque pan présente de nombreuses ouvertures qui éclairent la pièce.
Deux galeries étroites, surélevées d’une marche, bordent la salle de repos à l’ouest et au nord.
A l’ouest de la salle de repos se trouve une petite pièce barlongue qui devrait constituer autrefois un vestiaire.
De la salle de repos on passe dans la salle froide, par une baie percée dans l’axe du mur. Cette salle a été réduite de près de moitié de sa largeur pour y aménagé des latrines et un débarras. Par une autre baie située également dans l’axe, on accède à la salle tiède (8m.66 de longueur sur 3m.80 de largeur).la toiture de cette salle comprend au centre une grande coupole à huit pans, soutenue par des trompes en demi-voûte d’arête et, de chaque côté, un berceau. L’étuve communique avec la salle tiède par une baie, ouverte dans l’axe. Elle est recouverte d’une voûte en berceau. Cette salle chaude est divisée en trois parties par deux arcs en plein cintre, qui reposent sur d’étroits pilastres accolés aux murs latéraux. un bassin à eau chaude occupe le mur sud et un petit local presque carré existe à l’une des extrémités de ce mur et qui est destiné à des bains particuliers.
Toutes les pièces ont un sol fait de carreaux de marbre blanc. La chambre de chauffe se trouve à l’extrémité sud du bâtiment, le long de l’étuve.
Le plan de ce hammam ressemble à celui du bain de Chellah  qui est de dimensions légèrement supérieures et qui remonte à la même époque. Dans les deux constructions, tous les éléments essentiels sont identiques. L’entrée, sise au même endroit, consiste en un couloir qui mène à la salle de repos. Les quatre pièces principales communiquent entre elles par des portes ouvertes dans l’axe et les trois dernières, de plan barlong, occupent toute la largeur de l’édifice. Presque carrée, la salle de repos est bordée de petites pièces et quatre colonnes en délimitent la partie centrale. Enfin la salle chaude comporte un petit local pour les bains particuliers.

Notice historique et descriptive

Historique :

Ce hammam date du XIVe siècle et a été construit par le sultan mérinide Abou Inan. La table des habous du tombeau d’Abou’l-Hassan, qui se trouve actuellement dans le sahn de Jamaà el Kebir de Rabat précise que hammam el-Jdid qui se situe à Ribat el Fath est une fondation de Abou Inan, fils d’Abou ‘l-Hassan.

Description :

ce hammam est une propriété habous.?
De dimensions assez modestes, il mesure seulement 20m.85 de longueur et 9 m.75 de largeur totales , 2 portes voisines l’une de l’autre donnent accès à ce hammam.
La salle de repos, de plan carré, est délimitée par quatre colonnes de pierres, monolithes, peintes et non galbées. Au dessus se trouve une coupole à huit pans, sur trompes en demi voûtes d’arête ; chaque pan présente de nombreuses ouvertures qui éclairent la pièce.
Deux galeries étroites, surélevées d’une marche, bordent la salle de repos à l’ouest et au nord.
A l’ouest de la salle de repos se trouve une petite pièce barlongue qui devrait constituer autrefois un vestiaire.
De la salle de repos on passe dans la salle froide, par une baie percée dans l’axe du mur. Cette salle a été réduite de près de moitié de sa largeur pour y aménagé des latrines et un débarras. Par une autre baie située également dans l’axe, on accède à la salle tiède (8m.66 de longueur sur 3m.80 de largeur).la toiture de cette salle comprend au centre une grande coupole à huit pans, soutenue par des trompes en demi-voûte d’arête et, de chaque côté, un berceau. L’étuve communique avec la salle tiède par une baie, ouverte dans l’axe. Elle est recouverte d’une voûte en berceau. Cette salle chaude est divisée en trois parties par deux arcs en plein cintre, qui reposent sur d’étroits pilastres accolés aux murs latéraux. un bassin à eau chaude occupe le mur sud et un petit local presque carré existe à l’une des extrémités de ce mur et qui est destiné à des bains particuliers.
Toutes les pièces ont un sol fait de carreaux de marbre blanc. La chambre de chauffe se trouve à l’extrémité sud du bâtiment, le long de l’étuve.
Le plan de ce hammam ressemble à celui du bain de Chellah  qui est de dimensions légèrement supérieures et qui remonte à la même époque. Dans les deux constructions, tous les éléments essentiels sont identiques. L’entrée, sise au même endroit, consiste en un couloir qui mène à la salle de repos. Les quatre pièces principales communiquent entre elles par des portes ouvertes dans l’axe et les trois dernières, de plan barlong, occupent toute la largeur de l’édifice. Presque carrée, la salle de repos est bordée de petites pièces et quatre colonnes en délimitent la partie centrale. Enfin la salle chaude comporte un petit local pour les bains particuliers.

Intérêt de l'œuvre : historique et architectural

Protection / Statut juridique

Type de protection : inventorié