Patrimoine immatériel

Ziada igpcm:77B16B

La naissance

Lorsque la femme est enceinte, elle est entourée de beaucoup d’attention de la part de son entourage, ses moindres envies doivent être satisfaites. Dès les premières douleurs, on fait appel à l’accoucheuse traditionnelle, qui est généralement de la famille, ou à une voisine. Elle lui fait boire le petit lait de chamelle, lui masse le ventre avec du beurre rance. Des fumigations sont faites en vue de chasser le mauvais oeil et les djinns. L’accouchement se déroule dans une grande discrétion. Après la délivrance, les youyous de joie fusent pour annoncer la naissance du bébé. On sert à l’accouchée un repas appelé belghmen (sorte de soupe à base de grain de blé moulu, tamisé et mélanger avec de l’eau chaude et du beurre rance), on lui donne également du lait de chamelle encore chaud. Le septième jour après la naissance est marqué par une cérémonie qu’on appelle tasmia, lors de laquelle on sacrifie un mouton et on donne un nom à l’enfant.

Chronologie

Commentaire libre : Occasion : la naissance

Caractéristiques de l'élément

Éléments matériels associés : Costumes, bijoux, mets, instruments de musique.
Éléments immatériels associés : Chants, musique, divers rituels (sacrifice, imposition du nom…).
Langue utilisée : Dialecte hassani.

Personnes et institutions associées

Praticien(s) | Interprète(s) : Les familles, voisins et amis.
Modes de transmission :

Oral