Patrimoine immatériel

Zarbiya igpcm:86027

Le tapis

Communauté concernée : Populations de plusieurs régions du Maroc.

Le tapis marocain est un produit de population pastorale, nomade, ou semi-nomade dont la richesse principales est le mouton qui fournit la laine, matière première de choix pour les tissages. Rural ou citadin, le tapis obéit aux mêmes principes de fabrication. Il s’agit d’un tissage qui se fait sur le métier à haute lisse, rudimentaire dans la production artisanale familiale, plus perfectionné dans la production des manufactures et les ateliers urbains. Sur un tissu de fond formé d’un entre croisement de fils de chaîne longitudinaux et des fils de trames horizontaux, se placent des rangées de nœuds accolés, noués sur la chaîne ou moquette résultant de cette opération, soit égalisés selon la longueur désirée et constituent ainsi le velours du tapis. Ils dépassent rarement 2 à 3 cm, sauf pour certains « haute laine » du moyen Atlas qui ont des mèches allant jusqu’à 8 cm. La qualité d’un tapis dépend de la finesse de ses composantes et de la solidité des fils de la chaîne et des fils de la trame. Le tapis marocain est très varié. A coté des célèbre tapis citadin de Rabat et de Médiouna, il existes plusieurs catégories de tapies berbères selon leur origine : Moyen Atlas, Haut Atlas, Haouz de Marrakech, Maroc oriental.

Illustrations

Caractéristiques de l'élément

Éléments matériels associés : La laine du mouton, métier à tisser
Éléments immatériels associés : Savoir-faire.
Langue utilisée : Arabe dialectal et tamazight.

Protection / Statut juridique

Type de protection : inventorié