Patrimoine immatériel

Ezwaj igpcm:ED72CE

Le mariage

Traditionnellement, le choix du conjoint est dicté par des considérations sociales particulières en raison de la hiérarchie qui gère les relations sociales. En effet, on n'admet que rarement le mariage entre deux castes différentes. On préfère que le mariage soit endogame. A ce propos, un dicton très connu dans ces régions confirme la prédilection de ce genre d’union : « uld ‘ami ban’aylu wala berrani bmaylu », qui veut dire : je préfère mon cousin même s’il est pauvre à un étranger riche. Généralement, ce sont les familles des deux conjoints qui se chargent des frais de la cérémonie du mariage, d’autant plus que l’âge normal du premier mariage est de 12/14 ans pour la fille et de 16/18 pour le garçon. La dot doit se constituer de 4 à 20 chamelles, 5 à 20 mlehfa (costume traditionnel féminin), une petite tente benya en tissu blanc pour les mariés, du sucre, des dattes, du henné, du parfum… Les noces durent sept jours. Plusieurs tentes sont dressées à cet effet. Tous les membres de la tribu sont invités. Ils apportent des cadeaux tarzift (brebis, chèvres, petit lait, beurre rance, dattes…). Après le mariage, les deux époux logent une années ou plus avec la famille de l’épouse. Pendant ce temps, celle-ci doit préparer tout le mobilier nécessaire pour son nouveau foyer (ustensiles, nattes, coussins….).

Chronologie

Commentaire libre : Occasion : le mariage

Caractéristiques de l'élément

Éléments matériels associés : Costumes, bijoux, mets, instruments de musique.
Éléments immatériels associés : Chants, musique, divers rituels (hammam, henné…)
Langue utilisée : Dialecte hassani.

Personnes et institutions associées

Praticien(s) | Interprète(s) : Les familles, voisins et amis des deux époux.
Autres participants : Groupe de musiciens
Modes de transmission : Oral