Patrimoine mobilier

Statuette "Esculape" idpcm:C1CCF

Esculape

Statuette représentant Apollon guérisseur ou Esculape adolescent. Il est nu et debout, la tête s’incline vers l’épaule droite. La chevelure est ordonnée en 4 rangs concentriques de mèches larges et courtes. Fortement débranché vers la droite, le dieu est représente sous les apparences d’un adolescent, la main gauche s’appuie sur la hanche alors que la droite serre l’extrémité du bâton, médical autour duquel s’enroule un serpent. Esculape est l'équivalent romain du dieu grec Asclépios. Fils d'Apollon et de Coronis, fille unique de Phlégias, roi de Béotie, Esculape naquit sur le mont Titthion, du côté d'Épidaure, dans le Péloponnèse. L'enfant, confié d'abord à une nourrice nommée Trygone, passa bientôt à l'école du centaure Chiron où il fit des progrès rapides dans la connaissance des simples et dans la composition des remèdes ; il pratiqua avec tant d'habileté et de succès l'art de guérir les blessures et les maladies qu'il fut considéré comme le dieu de la chirurgie et de la médecine.

Description

Catégorie technique : Fonte pleine
Matériaux : Bronze
Techniques de fabrication : Coulé
Dimensions : H. sans le socle : 17.8cm ; H. du socle : 3.8cm
Techniques de décor : Ronde bosse
État général de conservation : Excellent
Date de vérification : 23/03/2010
Commentaire descriptif : Statuette représentant Apollon guérisseur ou Esculape adolescent. Il est nu et debout, la tête s’incline vers l’épaule droite. La chevelure est ordonnée en 4 rangs concentriques de mèches larges et courtes. Fortement débranché vers la droite, le dieu est représente sous les apparences d’un adolescent, la main gauche s’appuie sur la hanche alors que la droite serre l’extrémité du bâton, médical autour duquel s’enroule un serpent. Esculape est l'équivalent romain du dieu grec Asclépios. Fils d'Apollon et de Coronis, fille unique de Phlégias, roi de Béotie, Esculape naquit sur le mont Titthion, du côté d'Épidaure, dans le Péloponnèse. L'enfant, confié d'abord à une nourrice nommée Trygone, passa bientôt à l'école du centaure Chiron où il fit des progrès rapides dans la connaissance des simples et dans la composition des remèdes ; il pratiqua avec tant d'habileté et de succès l'art de guérir les blessures et les maladies qu'il fut considéré comme le dieu de la chirurgie et de la médecine.

Historique

Auteur : bronzier
Lieu de provenance : Volubilis
Propriétaire : Propriété du musée de l'Histoire et des Civilisations
Utilisation : Statuaire religieuse Antiquité, période romaine
Datation de l'objet : Période Romaine 1er siècle (40 à 285) 1er siècle (40 à 285) I er siècle Recherches archéologiques

Gestion de l'objet

N° inventaire : 99.1.2.2355
Ancien n° d'inventaire : Vol 178
Intérêt : Archéologique
Protection : inscrit B.O n° 5956, p.3169 30 Juin 2011/ 27 Rajab 1432
Mode d'acquisition ou d'entrée : Fouiles archéologiques du 14 Juin 1932